POURQUOI J'AI CRÉE UN BLOG
Quand j’ai lancé mon activité, il m’a naturellement fallu élaborer toute mon identité visuelle: un logo original, des cartes de visite qui attirent l’attention et surtout un beau site internet.
Blog, Entrepreneuriat, Entrepreneur, Business, Bruxelles
22820
post-template-default,single,single-post,postid-22820,single-format-standard,cookies-not-set,woocommerce-no-js,ajax_leftright,page_not_loaded,,select-theme-ver-4.6,menu-animation-underline,wpb-js-composer js-comp-ver-5.6,vc_responsive
EKKO STUDIO Commencer un blog

Pourquoi j’ai créé un blog

Quand j’ai lancé mon activité, il m’a naturellement fallu élaborer toute mon identité visuelle: un logo original, des cartes de visite qui attirent l’attention et surtout un beau site internet. Il y avait tellement de choses à faire, à gérer et à apprendre (j’ai choisi de créer mon site seule) que jamais il ne m’est venu à l’idée de commencer un blog. Et puis, de toute façon, quel est l’intérêt de créer un blog quand on est entrepreneur(e) ?

J’étais plusieurs fois tombée sur des sites d’entrepreneur(e)s qui, en parallèle à leur activité, avaient développé un blog sur des thèmes en relation avec leur projet mais jamais je ne m’étais dit que, moi aussi, je pourrais le faire. Après tout, et même si j’avais toujours aimé écrire, je n’étais pas une pro de l’écriture et je ne voyais pas ce que je pourrais raconter d’intéressant.

 

 

Les mois ont passé et l’idée a commencé à germer dans un coin de ma tête, le pourquoi se transformant petit à petit en pourquoi pas. Je me suis rendu compte que cela pourrait être bénéfique, tant pour moi que pour mon projet. Après avoir évalué le « pour » et le « contre », j’ai donc décidé de me jeter à l’eau.

 

 

Ci-dessous, j’ai rassemblé pour toi les raisons principales qui m’ont poussé à me lancer dans l’aventure du blogging:

1. Organiser tes pensées et apprendre

Au début, je ne savais quoi écrire ou par où commencer. Tout se mélangeait dans ma tête et les idées d’articles possibles fusaient dans mon esprit surchauffé. Avant même d’écrire le premier mot, je m’étais déjà posé 40 questions : « Et si cela n’intéresse personne ? », « Et si mon style d’écriture est nul ? », « Et si je raconte des conneries ? ».

 

 

Résultat des courses: page blanche et procrastination. Après plusieurs semaines d’apathie, j’ai décidé qu’il était hors de question pour moi de laisser tomber avant même d’avoir commencé, j’ai donc élaboré un plan d’attaque, une structure de travail.

 

 

 

Voilà comment je procède:

 

 

• Je commence par dresser une liste d’idées d’articles que je relis de temps en temps. Je change, je supprime, j’étoffe et ne garde que les idées qui m’inspirent le plus

 

 

• Je trouve ou crée des images inspirantes pour illustrer mon futur article. C’est bête, mais avoir devant les yeux une représentation concrète du sujet à traiter est un petit truc qui fonctionne très bien pour moi

 

 

• Je mets sur papier les grandes idées de mon futur article et les organise

 

 

• J’effectue quelques recherches sur internet pour développer certains points et trouver l’inspiration si nécessaire

 

 

• J’entame la rédaction sans trop réfléchir et sans me préoccuper de la syntaxe (dans un premier temps)

 

 

Une fois le premier jet terminé, je le relis, le modifie et le retravaille jusqu’à ce que je sois complètement satisfaite du résultat. Ce qui fonctionne également très bien pour moi est de laisser « reposer » mon article et d’y revenir quelques heures ou même quelques jours plus tard afin de voir si le contenu me plait vraiment et effectuer les éventuelles dernières retouches. Une chose que j’ai bien comprise en écrivant:

Il est inutile de passer des heures à tenter d'écrire ``l'article parfait``, l'important est de dire ce que l'on a sur le cœur et de le faire de la façon la plus authentique possible, c'est déjà très bien.

Pour ma part, écrire me permet vraiment de prendre du recul, de la distance par rapport à tout ce qui se passe dans ma vie d’entrepreneure, de remettre de l’ordre dans mes idées et de développer/valider mon expertise dans mon domaine.

 

 

Je me rends compte que j’écris avant tout pour moi-même. Cela s’avère être un bel exutoire, une jolie manière de me vider l’esprit tout en gardant une trace de mes impressions et de mes réflexions en cours de route.

 

 

NB: Il y a encore du boulot mais je sens même que mon style d’écriture s’améliore un peu d’article en article 🙂

2. Créer des liens et rencontrer des personnes inspirantes

Je me rends compte que depuis que je me suis lancée dans l’aventure entrepreneuriale, je me suis déjà posé 10.254+ questions, que j’ai déjà trouvé quelques réponses et que mes réflexions et expériences pourraient être utiles à quelqu’un d’autre.

 

 

En effet, si je suis passée par là, peut-être que d’autres personnes se trouvent/se sont trouvées dans la même situation et donc naturellement, j’aimerais pouvoir créer des liens et rentrer en contact avec elles afin d’échanger, de partager, de mettre en commun un tas de choses utiles (lire mon article sur l’importance du réseautage).

 

 

Selon moi, la création d’un blog centré sur l’entrepreneuriat (mon thème de prédilection dans ce cas-ci) est une bonne façon d’atteindre cet objectif.

3. Attirer une audience sur ton site, augmenter la visibilité de ton activité

Quand on commence et que l’on doit se constituer un carnet d’adresses et un réseau de clients, il n’y a pas 36 solutions: il faut être visible. Pour se faire, la base est d’être présent(e) en ligne via, notamment, un site internet (et sur ce point, Ekko Studio peut t’aider 🙂 ).

 

 

Une fois ce site créé, une bonne façon de stimuler le passage sur celui-ci, d’attirer des lecteurs et/ou des clients potentiels et donc d’augmenter ta visibilité est de créer un blog (en plus, il parait que Google adooore les blogs = super pour ton référencement !).

 

 

Perso, quand on me parlait de blog, je pensais immédiatement aux millions de blogs mode ou maquillage qui foisonnent sur la toile.

 

 

Si ces types de blogs rencontrent un succès fou, il n’y a (heureusement) pas que ça sur le web.

 

 

 

EKKO STUDIO blog

 

 

 

En effet, en cherchant un petit peu, je suis tombée sur un tas de blogs consacrés à l’entrepreneuriat et traitant de thèmes essentiels tels que le droit avec le blog (et la chaîne Youtube !) d’Alexiane Wyns que je vous conseille fortement, celui de Valentine qui aborde tous les aspects de la gestion des réseaux sociaux ou encore le blog de la brand coach Anna Bassano qui aide les femmes entrepreneures à élaborer une identité d’entreprise authentique.

 

 

De l’inspiration et encore de l’inspiration, il n’en fallait pas plus pour me lancer, à mon tour.

 

 

Après quelques semaines à peine de blogging, j’étais déjà convaincue d’une chose:

Un blog, c'est un réel espace personnel de communication qui vaut la peine d'être exploité pour augmenter la visibilité de son activité et créer des interactions avec d'autres entrepreneur(e)s et d'autres blogueurs/blogueuses.

4. Créer des opportunités

Un blog, c’est comme un portfolio, une carte de visite. En effet, que ce soit pour un futur client, un partenaire, un sponsor ou même un futur employeur (si tu décides un jour de redevenir salarié(e)), ton blog dévoile plusieurs aspects importants de ce que tu es et de ton travail:

 

 

 

• Tu es un(e) véritable expert(e) dans ton domaine (c’est très important !)

 

• Tu sais rédiger des articles et développer des idées

 

• Tu es constant(e) dans ton travail et travailles sérieusement

 

• Tu aimes être utile et rentrer en contact avec les gens

 

• Tu gères techniquement ton site internet et la publication d’articles n’a plus de secret pour toi

 

• …

 

 

 

Un blog permet de te faire remarquer, de sortir du lot. S’il est vrai qu’il existe déjà des « millions » de blogs sur internet, les blogueurs/blogueuses qui rencontrent un véritable succès, sont ceux et celles qui s’accrochent réellement et qui offrent du contenu de qualité et de façon régulière.

 

 

Il n’est pas toujours nécessaire de trouver « l’idée d’article du siècle« , le « thème de fou » pour réussir (au contraire !). Dis-toi que si un sujet est exploité par des milliers de gens, c’est qu’il fonctionne et qu’il existe une forte demande pour ce genre de contenus.

 

 

Tu vas donc pouvoir exploiter ce thème en essayant d’ajouter une plus-value, d’imaginer quelque chose de neuf ou d’original, en utilisant une autre façon de raconter les choses ou de les mettre en forme. Quoi que tu fasses, ne t’arrête pas.

 

 

À ce stade de mon expérience en tant que néo-blogueuse je dirais que la recette pour un blog qui fonctionne est la suivante:

CONSTANCE - QUALITÉ - PATIENCE - INTERACTIONS

Pour ma part, j’essaie d’appliquer ces principes tous les jours. Même si ce n’est pas facile, je trouve l’exercice très satisfaisant et je comprends aisément que l’on puisse rapidement devenir accro au blogging !

5. Gagner de l’argent

Le nerf de la guerre. LA question souvent tabou. Comme tu l’auras compris, à ce stade du lancement de mon blog, je ne gagne pas (encore) d’argent et même s’il ne s’agit pas de mon objectif principal il est certain que j’ai déjà réfléchi à la question.

 

 

En gros, un blog peut être à l’origine de 2 types de revenus: les revenus actifs et les revenus passifs.

 

 

 

Je t’explique de façon très résumée:

 

 

Les revenus actifs

 

On les appelle revenus actifs car il s’agit des revenus qui requièrent la réalisation d’un travail régulier de ta part. Quand ton blog commencera à accueillir un certain nombre de visiteurs, des annonceurs commenceront à te contacter pour te demander de rédiger des articles sponsorisés (pouvant aller de 50 à 150 euros par article, voire plus).

 

 

Les revenus passifs

 

Un blog peut également être à l’origine de revenus dits « passifs« , c’est-à-dire des rentrées d’argent qui ne nécessitent pas (ou plutôt plus) d’intervention de ta part (c’est le principe de l’affiliation, par exemple).

 

 

 

L’idée ici est d’écrire un article/de créer une vidéo (ou tout autre contenu de qualité) une seule fois et de laisser ces contenus générer des revenus pendant un certain temps par la suite sans autre intervention de ta part (mis à part quelques éventuelles actualisions).

 

 

Exemple: je réalise une vidéo (un cours sur l’entrepreneuriat), je la mets en ligne et la rends accessible moyennant une certaine somme d’argent. À chaque fois que quelqu’un achète mon produit, je reçois -sans devoir refaire plusieurs fois le travail- le montant correspondant sur mon compte bancaire.

 

 

Dans le cas de l’affiliation, si tu renseignes des produits ou des services dans un article et que des visiteurs cliquent et/ou achètent ledit produit ou service via le lien procuré, tu reçois une commission. Tu me suis ? En bref:

Les revenus passifs = travail une fois et résultats à plus ou moins long terme !

En résumé, je pense que tu as tout à gagner en lançant ton propre blog. Écris sur un thème en relation avec ce que tu aimes, en lien avec ton activité ou, si tu n’as pas d’activité mais que tu considères de lancer un blog, avec un sujet qui t’intéresse, voire te passionne (encore mieux !).

 

 

Pense que dans le pire des cas personne ne lira tes articles et que dans le meilleur des cas tu pourras peut-être un jour commencer à monétiser ton travail. Un blog est une occasion de garder une trace de ton parcours et de tes réalisations, de faire connaître ton activité et de développer ton expertise. C’est aussi un bon moyen de rencontrer des entrepreneur(e)s qui, comme toi, ont un jour décidé de se lancer et qui se posent sans aucun doute un grand nombre de questions similaires.

Si cet article t’a plu, si tu as des conseils à partager, d’autres bonnes raisons de lancer un blog ou juste envie de me dire bonjour, n’hésite pas à me contacter en laissant un commentaire ci-dessous ou en m’envoyant un message via le formulaire de contactÀ tout bientôt !

Lire aussi

No Comments

Post a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.