COMMENT PASSER DE LA PROCRASTINATION À L'ACTION
La procrastination n'épargne personne. Elle surgit de façon inopinée et frappe sournoisement, laissant dans son sillage quantité d'actes manqués, de tâches inaccomplies et autres trucs qu'on fera demain.
Procrastination, Passer à l'action, Entrepreneuriat, Entrepreneur
22764
post-template-default,single,single-post,postid-22764,single-format-standard,cookies-not-set,ajax_leftright,page_not_loaded,,select-theme-ver-4.7,menu-animation-underline,wpb-js-composer js-comp-ver-6.0.5,vc_responsive
EKKO STUDIO - Passer de la procrastination à l'action

Comment passer de la procrastination à l’action

La procrastination n’épargne personne. Elle surgit de façon inopinée et frappe sournoisement, laissant dans son sillage quantité d’actes manqués, de tâches inaccomplies et autres trucs qu’on fera demain.

Eh oui, cette tendance pathologique à reporter à demain les choses déjà prévues pour hier touche vraiment tout le monde et les entrepreneurs ne font pas exception. « Je ne le sens pas aujourd’hui », « J’ai encore le temps » ou « Je ne sais pas par où commencer » sont quelques unes des milliers de (mauvaises) raisons employées pour justifier notre non passage à l’action. On reporte, on évite, on fuit et bien souvent, on finit par travailler dans une urgence inconfortable et stressante qui nous poussera très probablement à commettre des erreurs.

 

 

Je te rassure, on a tous le virus et procrastiner arrive aux meilleurs des entrepreneurs. Dans cet article, je te propose quelques pistes et trucs que j’utilise pour être plus productive dans mon travail et éviter de reporter à plus tard ce que je peux ou dois faire aujourd’hui (…en espérant que tu ne repousses pas la lecture de cet article à demain 😉 ).

 

1. Détermine pourquoi tu procrastines

Quand tu n’es pas d’humeur à travailler, il y a forcément une raison. Il peut s’agir d’une raison simple comme le besoin de sommeil, d’une pause ou de manger quelque chose ou d’une raison plus complexe comme la démotivation ou le fait que tu te sentes trop seul(e) dans ton travail.

 

 

Quoi qu’il en soit, au lieu de culpabiliser, prends quelques minutes pour déterminer la cause de cette procrastination. C’est en identifiant tes besoins de façon précise que tu pourras y répondre et repartir du bon pied.

 

 

Personnellement, quand je sens que je ne suis plus productive et que je commence à perdre mon temps, il y a plusieurs petites choses auxquelles j’ai recours:

 

 

 

☼ Je me lève de ma chaise et je fais le « Bring Sally Up » challenge. Idéal pour rebooster mon énergie en 4 minutes !

 

☼ Je vais prendre l’air ou faire du sport (si tu n’as pas encore lu mon article « L’importance du sport pour mon activité », c’est par ici)

 

☼ Je manque quelque chose (ça fonctionne presque à tous les coups !)

 

☼ J’arrête complètement ce que je suis en train de faire et me consacre à quelque chose d’autre (pourvu que ça soit loin de mon ordinateur !)

 

☼ J’écris les raisons qui me bloquent à avancer sur une feuille de papier

 

☼ …

2. Supprime les distractions

Avant de te lancer dans une tâche, et surtout si celle-ci est conséquente et te dépasse un peu, essaie de déterminer quelles sont les distractions susceptibles de te détourner de tes priorités. Élabore ensuite une stratégie pour éviter que cela n’arrive.

 

 

Je m’explique: quand je me suis lancée, je travaillais tous les jours avec ma boîte e-mails ouverte/téléphone/tablette allumée. Naturellement, au moindre message je recevais une notification et j’arrêtais aussitôt ce que j’étais en train de faire pour aller consulter le nouveau message. Une fois dans ma boîte mails, je commençais à relire d’autres messages, à répondre, voire à cliquer sur des liens sans rapport aucun avec mon travail. Un gros fail qui m’a fait perdre un temps considérable !

Il est beaucoup plus difficile de retrouver la concentration que de la maintenir !

Je te conseille donc d’identifier les principaux facteurs de distraction afin de pouvoir réduire les tentations au maximum.

3. Fonce et passe à l’action

Souvent, commencer est le plus difficile et ce, même s’il s’agit de quelque chose que tu adores faire. Le premier pas requiert généralement une bonne dose de motivation et de volonté mais une fois fait, tout devient plus simple. Les premiers mots sur la page blanche, le tout premier croquis de logo, le premier appel de la journée. Plus tu attends et plus tu repousses, plus la tâche te paraîtra compliquée et insurmontable alors qu’en fait, il suffit de passer à l’action et de faire ce premier pas. Dans 98% des cas, tu te rendras vite compte qu’en fait, ce n’était pas si difficile !

4. Fractionne ton travail en tâches facilement réalisables

Souvent, quand je reporte un projet ou une tâche, c’est parce que je ne sais tout simplement pas par où commencer ! Le projet me paraît énorme et cela m’intimide. Afin de minimiser cette impression, j’ai commencé à fractionner les gros projets en petites actions aisément réalisables.

 

 

Ici, l’organisation joue un rôle primordial. Par exemple, si tu sais qu’un projet va te demander 3 journées de travail complètes, plutôt que de ne faire que ça durant cette période en risquant de te lasser, pourquoi ne pas décider de lui consacrer 6 matinées (ou plus) et de faire totalement autre chose les après-midis ? Cela te permettra de garder une bonne énergie et tu verras que le travail sera terminé en un rien de temps !

5. Travaille dans un environnement inspirant

La vie d’entrepreneur(e), c’est aussi travailler seul(e) et parfois, cela peut être pesant (lire mon article « Comment apprendre à gérer la solitude »). Que l’entrepreneur(e) qui n’a jamais bossé toute la journée en pijama et ingurgité les 3 macaronis fromages de la veille sur le coin de son bureau tout en lisant ses mails lève la main.

 

 

Si cette dynamique peut convenir à certain(e)s au quotidien, je pense qu’elle peut vite s’avérer contre-productive pour d’autres. Dans ce cas, il peut être intéressant de changer de cadre et d’entourage en allant poser son ordi dans un espace de co-working ou dans un café-travail. Personnellement, le simple fait d’être entourée de gens qui bossent, et de n’avoir rien d’autre à faire que de travailler me rebooste énormément.

 

 

L’important ici est de trouver ce qui te convient le mieux en sachant qu’il y a de nombreuses possibilités pour éviter « la solitude de l’entrepreneur(e) ».

6. Profite de tes succès

Parce qu’il n’y a pas que le travail dans la vie, il est importantissime de reconnaître ses petites victoires, ses succès et ses réussites à leur juste valeur. Personnellement, j’éprouve une immense satisfaction à cocher les cases de ma liste de choses à faire.

 

 

Pour éviter de procrastiner, il faut que tu ressentes la satisfaction du travail accompli et ce, même s’il s’agit de petites tâches. Par ailleurs, grâce à ce système, tu seras en mesure de garder une trace de ton évolution, d’apprécier ta progression et de renforcer ta confiance en toi par la même occasion.

7. Sois réaliste

J’adore cette citation de Robin Sharma:

Dream big. Start small. Act now.

Si rêver en grand est essentiel, organiser tes journées de travail de façon réaliste l’est encore plus si tu veux éviter de commencer à procrastiner. Si tu te mets trop de pression ou que tu te fixes des tâches irréalisables tous les jours, tu risques vite de te décourager et de te détourner de ce qui doit être fait. Te fixer des objectifs réalistes t’aidera à rester positif/ve et à avancer de manière productive et efficace.

8. Contrôle tes pensées

Tes pensées conditionnent ta réalité. Ainsi, si tu focalises ton attention sur la procrastination, tu risques de le faire d’une façon ou d’une autre. Au lieu de penser « je ne vais pas procrastiner aujourd’hui » (affirmation qui te fera automatiquement penser à la procrastination que tu veux éviter), pense à des choses positives ou à la satisfaction que tu ressentiras une fois le travail accompli.

Le but ici est de concentrer ton esprit sur les actions que tu veux réaliser plutôt que sur le comportement que tu veux éviter.

9. Ne recherche pas la perfection

Un point difficile pour moi qui ai une fâcheuse tendance à rechercher la perfection. Souvent, je remarque que ma crainte de commencer ou de poursuivre une tâche découle d’un volonté de vouloir trop bien faire. Ainsi, plutôt que de me lancer et de développer/retravailler/supprimer de la matière par la suite, je me bloque. Résultat des courses: un travail non commencé et un gros sentiment de culpabilité en prime.

 

 

Comme l’auteure américaine Jodi Picoult l’a parfaitement résumé:

You might not write well every day, but you can always edit a bad page. You can't edit a blank page.

10. Concentre-toi sur les résultats

On ne peut pas toujours faire ce que l’on aime et cela s’applique aussi à la vie d’entrepreneur(e). Souvent, tu seras amené(e) à faire des choses que tu détestes (ta comptabilité, la paperasserie…) et que tu auras envie de reporter à l’infini. Pourtant, ces choses sont absolument indispensables pour ton activité et faudra te résoudre à passer à l’action car tu sais que les résultats qui en découleront seront positifs pour toi.

 

 

Quand tu es confronté(e) à un challenge de taille ou à quelque chose qui te déplaît, focalise ton attention sur le rendu final et sur les résultats. Tu te sentiras bien, voire fier(e), de l’avoir fait et satisfait(e) de ne pas avoir attendu le tout dernier moment pour passer à l’action.

11. Ne sois pas trop dur(e) avec toi-même

Enfin, te blâmer pour les choses que tu aurais dû faire n’est pas une bonne solution et il en va de même pour la culpabilité. Certaines personnes se « punissent » de ne pas avoir fait telle ou telle chose en s’imposant des actes parfois irréalisables. Par exemple: « Je n’ai pas écris d’article pour mon blog, je dois donc en écrire 2 demain ». Si se challenger est une bonne chose, il est une fois encore important de rester réaliste. Se dégoûter de quelque chose est la meilleure façon de finir par procrastiner, provoquant un effet contraire à ce que l’on souhaite. Tout est une question de justesse et d’équilibre.

Voilà pour mes conseils afin de t’aider à arrêter de procrastiner et à passer à l’action. J’espère qu’ils pourront t’être utiles et si tu penses à d’autres « techniques », n’hésite pas à les partager avec moi en commentaire ci-dessous. À bientôt pour un nouvel article !

Lire aussi

No Comments

Post a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.